Location saisonnière et animaux de compagnie : la règle

Dans le cas d’un contrat de location saisonnière, le choix vous appartient. Selon la loi du 22 mars 2012, vous êtes en droit d’autoriser ou d’interdire la présence d’animaux de compagnie dans votre logement. Attention, cette règle vaut uniquement pour le contrat de location d’un meublé de tourisme : avec un bail d’habitation classique pour lequel le logement constitue la résidence principale du locataire, celui-ci reste libre de détenir des animaux de compagnie. Seuls les chiens d’attaque de catégorie 1 peuvent être interdits par le propriétaire.

Accepter les animaux de compagnie, oui mais comment ?

En France, près d’un foyer sur deux possède un animal de compagnie. Refuser leur présence exclut automatiquement votre logement des choix possibles pour celles et ceux qui voyagent avec leur animal. À l’inverse, les accepter élargit la clientèle potentielle de votre location saisonnière. Si vous redoutez les dégâts causés par les animaux, sachez que l’assurance responsabilité civile prend en charge les frais engendrés par des dégâts matériels. Il est également possible de mettre en place quelques garde-fous pour mieux encadrer la présence des animaux de compagnie.

  • Limitez le nombre d’animaux de compagnie autorisés dans le logement ;
  • Définissez la taille ou le type des animaux acceptés ;
  • Informez les locataires quant aux règles de bonne conduite : tenue en laisse, déjections, nuisances sonores… indiquez-leur éventuellement où sortir leur animal.
  • Rappelez aux locataires qu’ils sont responsables des désagréments causés par leur animal de compagnie. Même en location saisonnière, ils peuvent être passibles d’une amende forfaitaire de 68€ en cas d’aboiements ou de miaulements répétés.
  • Envisagez de demander une caution supplémentaire, restituable après le départ des locataires et en l’absence de dégâts.

Envie de booster vos réservations sans payer de commission ?