Pour alléger la gestion d’un bien en location saisonnière, la conciergerie Airbnb est l’une des options privilégiées. Elle peut prendre en charge l’intégralité de la logistique à votre place, de l’accueil des locataires jusqu’au ménage... Si vous envisagez cette solution, définissez vos priorités pour choisir celle qui répond au mieux à vos besoins.

1. Identifiez les conciergeries qui interviennent dans votre zone géographique

Les services de conciergerie Airbnb se concentrent majoritairement sur les grandes villes. Par conséquent, si le choix est vaste à Paris, il est réduit dans des communes de taille moyenne, et généralement inexistant hors des villes.

Avant tout chose, renseignez-vous sur les conciergeries proposant leurs services sur le lieu de votre location saisonnière : parmi les grands acteurs du secteur, certains n’opèrent que sur 3 à 5 villes, d’autres en couvrent plus d’une trentaine. D’autres encore disposent d’une présence sur tout le territoire. Si vous avez le choix, penchez-vous également sur l’expertise locale de la conciergerie. Un service ne gérant que deux villes connait parfois mieux leur marché et leurs problématiques spécifiques qu’une conciergerie en gérant plusieurs dizaines.

2. Vérifiez les plateformes utilisées par la conciergerie

Le terme de « conciergerie Airbnb » est un raccourci utilisé pour désigner les conciergeries gérant les locations saisonnières, et la plupart opèrent également sur les autres plateformes de location saisonnière. Il est préférable de vérifier si vous souhaitez multiplier les plateformes.

3. Listez les services à déléguer à la conciergerie

Il existe deux types de services de conciergerie Airbnb : tout compris ou à la carte. Dans les deux cas, définissez précisément ce que vous attendez de votre conciergerie en amont, puisque tout est possible : décidez qui doit fournir les photos, publier les annonces, gérer les paiements et les échanges, faire l'état des lieux, le ménage ou laver le linge... Pour faciliter votre choix, il existe des comparateurs en ligne, comme quelconcierge.com.

  • Si vous souhaitez vous décharger de l’intégralité de la gestion de votre location saisonnière, optez pour une conciergerie proposant un service complet. C'est le choix le plus courant. Il peut inclure la création d’annonce, la prise de photos, le marketing, les échanges avec les locataires, la gestion des réservations, des entrées et sorties des voyageurs, la remise des clés et le ménage... Certaines conciergeries fonctionnent comme de véritables agences immobilières, étudiant le marché local pour optimiser les tarifs de location et le choix des plateformes de diffusion afin de maximiser leur revenu, et le vôtre.
  • En fonction de votre disponibilité ou de votre proximité avec le logement à louer, vous pouvez également choisir un service de conciergerie type Airbnb à la carte. Celui-ci permet avant tout d’alléger le budget en conservant une partie de la gestion à votre charge. Les services sont alors facturés à la prestation, n’entraînant aucun frais lorsque le bien n’est pas loué. C'est la meilleure option si vous souhaitez conserver la main sur les prix, sur les échanges avec les voyageurs mais que vous n'êtes pas sur place pour remettre les clés, faire l'état des lieux et le ménage...

4. Vérifiez les tarifs de la conciergerie

Les conciergeries de location de courte durée fonctionnent le plus souvent à la commission. Elles prélèvent en moyenne 20% de commission TTC par nuitée, avec des écarts de 15 jusqu’à 30% selon les services fournis. Dans la majorité des cas, la commission ne comprend pas les frais de ménage, qui sont directement facturés aux voyageurs. N’hésitez pas à comparer plusieurs devis de services équivalents pour choisir celle qui vous convient.

Face à ce revenu réel, il existe également un revenu garanti proposé par un petit nombre de conciergeries. L’entreprise vous assure alors un montant fixe perçu par mois sur votre location saisonnière, défini à l’avance et perçu même si votre bien n’est pas loué. La contrepartie ? Si les revenus dépassent le montant fixe qui vous est alloué, ils reviennent à la conciergerie.

Pour éviter les mauvaises surprises, prenez le temps de comparer quel service est inclus dans le tarif et quels sont les frais annexes à prévoir : certaines conciergeries peuvent par exemple facturer séparément les frais de gestion de l’annonce. Même principe pour le minimum de location : certains services de conciergerie Airbnb imposent un minimum pour prendre en charge un bien. Il peut aller de quelques nuits jusqu’à deux mois par an. Attention, d’autres n’imposent pas de minimum, mais des frais de sortie si vous résiliez avant d’atteindre un minimum de 20 nuitées.

5. Assurez-vous de respecter les obligations légales

Exigez un contrat signé, qui liste toutes les prestations assurées par la conciergerie et vous permet de le rompre si la conciergerie ne respecte pas ses obligations. À ce propos, vérifiez que la conciergerie dispose de la carte G, obligatoire pour avoir le droit d'encaisser des revenus pour votre compte !

L'application qui simplifie la vie des loueurs de courte durée